Actualités

Partager sur :
13 janvier 2021
Vie professionnelle

[LE PORTRAIT DU RASSO] Interview de Marie-Gabrielle Wintenberger, conseillère pour les dirigeants

Vue 51 fois
Bonjour Marie-Gabrielle, vous êtes ancienne du mouvement et avez été engagée à son service pendant longtemps, pouvez-vous nous présenter votre « parcours scout » ?
J'ai commencé aux Jeannettes chez les Guides de France puis j'ai rejoint une compagnie AGSE pour un camp et je suis devenue CP à la rentrée suivante. J'ai ensuite été pilote puis ACCie, CF, ACPrF et enfin ACNF. Je me suis pleinement épanouie dans mon rôle de CP puis j'ai préféré servir l'âge aîné ; aujourd'hui encore je suis marraine GA de plusieurs jeunes femmes.
 
Aujourd'hui, quelle activité professionnelle exercez-vous ? Quel a été votre parcours professionnel ? 
Je conseille des dirigeants dans leur art de diriger afin qu'ils parviennent à faire croître l'économie par le développement des personnes. Selon moi, il n'y pas d'autre chemin de la performance économique que le chemin de l'homme. J'ai toujours porté en moi le désir de faire émerger le meilleur de l'autre, que ce soit comme orthophoniste d'abord puis comme fondatrice d'une mission de santé ensuite et enfin comme conseillère de dirigeants. Ainsi, mon engagement professionnel est de faire éclore la Vie chez l'autre, personne, équipe ou organisation.
 
Qu’est-ce que le leadership intégral ?
Mettre sa vie intérieure au service de sa vie extérieure en unifiant sa personne.
 
Comment trouver sa vocation, répondre à l’appel de ce à quoi chacun est appelé à accomplir ?
Relire son histoire pour y trouver les moments de sens, ceux durant lesquels nous avons apporté un service, de façon fluide et naturelle, en constatant un engagement accru des bénéficiaires lors de cette rencontre. Ainsi, se tisse le fil rouge de nos moments inspirés et inspirants, en les reliant, je peux en faire une synthèse, par exemple « j'offre le meilleur de moi-même quand j'aide l’autre à regarder le monde d'un œil neuf », « quand j'aide à clarifier une situation complexe », « quand j'aide à provoquer des rencontres chargées de sens… ».
 
Quels sont les freins et les blocages qui nous empêchent d'y voir clair et de répondre à cet appel ?
  • Le lieu vocationnel est paisible mais inconfortable. Notre vocation est toujours devant nous, comme un appui et un appel. Je peux avoir peur de goûter à l'inconnu.
  • La vocation se dévoile dans les rencontres, il nous faut donc nous laisser interpeller, regarder, par les autres, qui nous révèlent à nous-mêmes, il faut une ouverture de cœur et d'esprit pour recevoir cela.
 
Le leadership intégral est-il l'accomplissement de « l’unité de vie » à laquelle doivent tendre les guides et scouts d’Europe ?
La découverte du leadership intégral fut pour moi la droite ligne de mon engagement GA durant lequel j'ai promis de rendre service dans la Cité, d'être une femme engagée dans le monde pour offrir aux autres ce que j'ai reçu. Professer un leadership intégral est effectivement le témoignage d'une unité de vie.
 
Que dire à ceux qui se « perdent ou route », qui n'ont pas encore trouvé leur voie ? Quels conseils pouvez-vous leur donner ?
S'arrêter avec un compagnon de route et relire leur histoire pour y trouver les clés précieuses de paix et de joie qui leur montrent la direction de leur chemin de vie.
 
Quels sont les signes qui nous montrent que nous sommes en « décalage » et que nous n'avons pas encore trouvé notre vocation ?
La tristesse et l'ennui, le sentiment d'un gâchis.
 
En quoi, le scoutisme et notamment la progression aînée - jusqu'à l'engagement pour les guides aînées ou le départ routier pour les scouts - peut aider les jeunes à exercer ce leadership intégral et plus tard à le vivre au quotidien notamment dans leur vie professionnelle ?
C'est l'ancrage d'une vie d'adulte lui permettant de devenir qui il est durant toute sa vie. C'est le plus beau cadeau que l'on puisse se faire à 20 ans (et au-delà !). Les 5 buts du scoutisme déclinés jusqu'à l'âge aîné donc adulte sont un trésor inestimable. A l'heure actuelle, je n'ai pas trouvé dans les propositions pour les jeunes une exigence aussi belle et prometteuse que celle proposée par l'AGSE.
 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.