Actualités

Partager sur :
03 février 2021
Vie spirituelle

Dévorons la Parole !

Vue 44 fois

« Quand je rencontrais tes paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur » Jér 15

Comment se fait-il que nos frères protestants, évangéliques, pentecôtistes, méthodistes, connaissent mieux la Bible que nous ? Il est temps de nous réveiller ! Avons-nous chacun une Bible ? La regardons-nous ? L’ouvrons-nous ? La dépoussiérons-nous ? Cela nous fait sourire, et c’est le but mais au-delà de la plaisanterie, il y a vraiment un appel à nourrir notre Foi par la Parole de Dieu, chaque jour ! Demandez à une épouse si elle est heureuse quand son mari ne lui dit pas chaque jour « je t’aime » et inversement !
Je voudrais donc essayer de vous faire savourer combien Dieu a du goût, de vous donner ou de vous redonner le goût de cette lecture pour qu’elle soit source de vie et de joie profonde pour votre vie chrétienne !
Elle est une Parole vivante, vivifiante. Elle est comme une lettre d’amour que Dieu nous écrit chaque jour.

 

AIMONS LA PAROLE !

Dieu, qui nous aime follement, se révèle à nous par Sa Parole : livre inspiré, révélé, dont l’auteur principal est l’Esprit-Saint. Livre saint, aux livres nombreux, divers et variés, plus ou moins arides et accessibles, c’est vrai.
Origène dit : « Celui qui lit la Bible doit être un homme de désir ».
Avons-nous le désir de connaître Dieu, de l’aimer, de nous en rapprocher, de Lui parler comme on parle à un ami ? Croyons-nous qu’Il peut nous parler, nous écouter, nous consoler, nous guérir, nous éclairer par Sa Parole ? Eh bien, lisons-la, nourrissons-nous en ! Plus on connaît, plus on aime, et plus on aime, plus on veut connaître.
Dieu a soif de se révéler à nous, à toi, à moi ! Allons-nous rester insensibles ?
Nous sommes capables d’une lecture de feu ! C’est cette lecture que nous devons désirer ! Cette lecture est comme un « acte agricole », un véritable travail ; il nous faut d’abord désherber pour réveiller le désir, puis il faut labourer ce livre ouvert devant nous et la Parole viendra labourer à son tour notre cœur, pour qu’il s’ouvre et accueille la Parole et là, le Seigneur pourra semer largement.
 

 « Ouvre donc tous tes sens spirituels. Ouvre les yeux : l’Ecriture est lumière ; ouvre les oreilles : l’Ecriture est musique ; ouvre la bouche, l’Ecriture est eau vive. »

François CASSINGENA-TREVEDY

N’attendons pas le Carême pour prendre comme gentille résolution d’ouvrir enfin sa Bible pour l’année !!

«  Qui n’a pas compris que l’Evangile était une bouche, une oreille, un nez, des yeux, des mains … ne mesure pas en quoi il affole les sens et met tout à l’envers. Car l’Evangile saisit l’homme par les pieds plus que par la tête. Dans l’Evangile, l’invisible passe par le sensible, par un souffle, une haleine, une sueur (pensez à Jésus au bord du puits, en pleine chaleur, à 12h !!), une odeur (pensez à la réflexion de Marthe « Mais Seigneur, il sent déjà ! » (Pour sûr, 4 jours sans morgue !! Cela me rappelle les deuils au Cameroun il y a 20 ans !). Entrer dans l’Evangile, c’est voir des cheveux, des bandelettes, une paillasse, une cruche, un suaire. C’est admirer des moissons qui blanchissent et entendre deux piécettes tomber dans un tronc (ça vous parle ? Entendre les pièces tomber pour l’achat de cierges dans une église silencieuse !!). C’est croiser un blessé sur la route, une femme au bord d’un puits, des marchands (faut avoir voyagé un peu aussi !), des paysans, des pécheurs, des collecteurs d’impôts (l’inspecteur des impôts de l’époque !!). C’est regarder fleurir un amandier et un figuier se dessécher, sentir l’huile, respirer le parfum, enfoncer du levain dans la pâte, cuire du pain, verser du vin. » Un prêtre belge

Peut-être percevez-vous déjà combien cet « exercice », au point de départ un peu rebutant, osons le dire, se transforme petit à petit en contact savoureux avec des personnes, des lieux, des odeurs ?
L’intelligence et la volonté ont leur fonction mais ne négligeons surtout pas la place importante de la mémoire et celle de la sensibilité et de l’imagination !

 

Mais alors, comment la lire ? Quoi lire ? Où la lire ?

LES P’TITS TRUCS !

Commençons par le commencement !

  1. Place de notre Bible ? Si elle prend la poussière sur l’étagère, mettons-la bien vite dans notre coin prière (si nous en avons un !!)… en évidence, ouverte, avec soin !
  2. Décidons d’un moment adéquat pour la lire paisiblement. Cet exercice (qui va progressivement devenir un RDV for amoureux ! si, si !!) requiert du silence (pas la peine de rêver, vous ne lirez pas la Bible dans le métro, sauf si vous êtes seuls dans la rame ! rarissime à Paris !). Donc, prévoyez un moment où vous savez que vous avez un peu de temps, que vous êtes en silence et susceptible de ne pas être dérangés (vous pourrez rallumer votre portable à la fin du RDV !!) :
    • Le matin (allez, j’ose : pourquoi ne pas se lever un peu plus tôt ??)
    • Le soir (prenez la ferme décision de ne plus jamais vous coucher sans avoir lu soit l’Evangile du lendemain soit un verset de la Bible ! ça nourrit la nuit !J)
  3. Mendiez l’Esprit-Saint ! Il est à la fois l’Auteur et l’Interprète.
  4. Lire (à haute voix, cela peut aider), lire et relire
  5. Prendre le temps de se laisser rejoindre, toucher et puis ne pas se troubler ni se décourager si on a l’impression de n’y rien comprendre, d’être sec … poursuivre la lecture, calmement.

  6. Etre attentif aux versets qui nous touchent, nous parlent. Essayer de retenir la Parole pour la manduquer, la mâchouiller tout au long de notre journée pleine. Même au bureau, je peux en esprit rejoindre le Bien-Aimé et répéter simplement une parole retenue du matin ou de la veille … vous verrez que vos journées auront une autre consistance… peut-être goûterez-vous un élan nouveau pour affronter ce qui rude, rébarbatif ou quelques difficultés relationnelles ou encore fatigue, stress, surmenage et j’en passe !
  7. On peut écrire, calligraphier

« Maintenez une parole, comprimez-la jusqu’à ce qu’elle pénètre en vous. Attachez en elle votre cœur, extrayez, pour ainsi dire, tout le jus à force de la contempler. Fixez-la avec votre attention. » BOSSUET

  • On peut prendre un cahier pour y noter chaque jour une parole ; on peut aussi surligner sur la Bible ce qui nous a frappés.

« Lisez la Bible tous les jours, si possible. Le matin, c’est ma pratique. A chacun de trouver la sienne. Après cette méditation, j’écris une seule petite phrase sur un post-it et je le colle sur mon paquet de tabac. Je suis alors amené à méditer la Parole de Dieu une dizaine de fois par jour ! Mais, vous n’êtes pas obligés d’acheter du tabac pour vous souvenir de la phrase méditée le matin » Père Guy GILBERT

  • Médite la Parole, laisse-la descendre au plus profond
  • Prie Dieu qu’Il te donne la grâce de mettre en pratique (« Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter » Jc 1,22)
  • On peut ajouter qu’après, on peut aussi lire des commentaires SUR la Parole :
    • Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et la Bible
    • Frère Charles de Jésus
    • Dom Augustin GUILLERAND (pages magnifiques de commentaires, inachevés hélas, sur l’Evangile de St Jean)
    • Benoît XVI dans Jésus de Nazareth
    • Complétez vous-mêmes la liste !
  • Si cela vous aide, abonnez-vous aussi à Parole et Prière ou à Magnificat ou à l’Evangile au quotidien sur Internet ! Soyez astucieux !

 

QUOI LIRE?

Ne commencez pas par le livre de Nombres ou le Lévitique, bien qu’il y ait de superbes paroles dedans (cf. Bible surlignée !). Soit vous suivez les textes liturgiques, soit vous commencez par l’Evangile de Marc (le plus court !) ou les Actes des Apôtres pour le Nouveau Testament ou alors le livre de la Sagesse, Esther, Judith ou Tobie pour l’Ancien Testament et poursuivez ! Osée, les Proverbes, l’Ecclésiaste, la genèse, les Rois, les Juges … les Prophètes … à vous de jouer !
Vous pouvez aussi lire l’Ecriture avec un thème :
  • La joie chez St Paul
  • La figure de Pierre dans les Evangiles
  • Les attitudes de Jésus dans l’Evangile … là aussi, soyez inventifs !

 

CONCLUSION

Qu’ajouter ? Si chacun, dans le secret de sa chambre, se laissait saisir, gagner par la joie de dévorer (sans peur de devenir boulimique !) le LIVRE quotidiennement, quelle saveur nos vies auraient ! A consommer sans modération ! Courage, IL t’attend !

 

« Dans l’Evangile de Luc, Jésus affirme : ‘ Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui la mettent en pratique ’ Lc 8,21. Et, face à l’exclamation d’une femme qui, au milieu de la foule, entend exalter le ventre qui l’a porté et le sein qui l’a allaité, Jésus révèle le secret de la vraie joie : ‘ Heureux plutôt ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui la gardent ! (Lc 11.28). C’est pourquoi, à tous les chrétiens, je rappelle que notre relation personnelle et communautaire avec Dieu dépend de l’accroissement de la familiarité avec la Parole Divine. Enfin, je m’adresse à tous les hommes, également à ceux qui se sont éloignés de l’Eglise, qui ont abandonné la foi ou qui n’ont jamais entendu l’annonce du salut. A chacun le Seigneur dit : ‘ Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre ma porte, j’entrerai chez lui : je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi (Ap 3,20). Que chacune de nos journées soit donc façonnée par la rencontre renouvelée du Christ, le Verbe du Père fait chair : il est à l’origine et à la fin et tout subsiste en Lui (Col 1,17). Faisons silence pour écouter la parole du Seigneur et pour la méditer, afin que, par l’action efficace de l’Esprit-Saint, elle continue à demeurer, à vivre et à parler tous les jours de notre vie. » Benoît XVI

 

Ce TOPO est à votre disposition en PDF, vous pouvez le télécharger en cliquant sur l'image ci-dessous.
N'hésitez pas à l'utiliser pour vous, vos proches, vos chefs, vos routiers ou guides-aînés, vos enfants, etc. C'est cadeau !

Documents




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.