Actualités

Partager sur :
08 août 2021
Le mot du Padre

"Prendre le temps" - Le Mot du Padre par l'Abbé Grosjean

Vue 394 fois

Prendre le temps

 

En ce début du mois d’août, beaucoup d’entre nous sont en vacances. Après les camps du mois de juillet, c’est le moment des retrouvailles en famille ou entre amis. On goûte ces instants de liberté, sans horaires ni (trop de) contraintes. Paradoxalement, il est pourtant facile de perdre son temps. Ce temps libre est un don de Dieu, une respiration précieuse au cœur de l’année, mais nous pouvons le gâcher en le subissant, en le vivant en surface sans lui permettre de porter tout le fruit qu’il peut porter. De réveil tardif en coucher tardif, on traîne et on s’épuise, on zappe le Bon Dieu et on s’oublie, on voit du monde sans rencontrer réellement personne… C’est en tout cas un risque ! Quelle est la grâce de ce temps d’été ? Comment le vivre pleinement ?

L’été, il nous est donné de pouvoir prendre du temps pour Dieu. Le rythme de vie est différent, et souvent bouscule nos habitudes de prière. Alors qu’on a le temps, il est parfois difficile de s’extraire de l’agitation ambiante pour retrouver Dieu. La fidélité aux sacrements n’est pas si facile, surtout quand tous ne la vivent pas autour de nous. Pourtant, l’été nous offre l’occasion de prier peut-être différemment. On trouve un autre rythme. On expérimente peut-être d’autres façon de prier : en pleine nature ou en se posant dans une petite chapelle au milieu d’une promenade, en marchant sur les chemins de Saint Jacques ou dans le silence d’une abbaye, etc… À chacun de trouver comment donner du temps à Dieu, un temps gratuit et simple, qui nous permet de le retrouver avec un cœur peut-être plus disponible…

L’été, c’est aussi l’occasion de prendre du temps pour ses proches. La vie quotidienne en pleine année scolaire, avec son rythme parfois effréné, peut nous faire vivre les uns à côté des autres. A quand remonte notre dernière discussion profonde et belle avec chacun de nos frères et sœurs, de nos parents ou amis, nos enfants ou notre conjoint ? Prendre le temps de rencontrer l’autre, de l’écouter, de parler en vérité, d’échanger. Il faut du temps et une vraie disponibilité intérieure pour cela. Mais c’est infiniment précieux pour renouveler et approfondir nos relations.

L’été nous offre enfin de prendre du temps pour nous. Ce « temps pour soi » n’est pas égoïste, c’est même une charité vis à vis des autres, en particulier de ceux qui nous sont confiés. Prendre le temps de se reposer réellement, de nourrir son âme et son intelligence par de bonnes lectures, de faire ce qu’on a pas (assez) le temps de faire durant l’année (peindre, jouer de la musique, lire, se promener tranquillement, faire du sport, prendre 48h de retraite, vivre déconnectés…) : on a le droit et même le devoir de s’écouter un peu ! On ne peut pas que donner, il nous faut apprendre à recevoir. Jésus lui-même invite ses apôtres au repos, à l’écart, à l’issue de leur première mission. Pour mieux servir demain, il faut savoir s’arrêter vraiment aujourd’hui ! C’est aussi valable pour les pères et les mères de famille ! Ce serait d’ailleurs une belle résolution : que chaque parent ait un vrai moment pour soi et au moins une journée en couple sans les enfants au cœur de ces vacances ! Un temps gratuit pour se retrouver et s’aimer. Vos enfants seront les premiers heureux de vous voir prendre soin de votre couple…

 

Bel été à chacun, en communion de prière ! Fraternellement scout,

 

 
Abbé Pierre-Hervé Grosjean
CR Clan St Quentin en Yvelines
Ancien scout de la 1ere Guyancourt
 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité