Actualités

Partager sur :
20 juillet 2020
Le mot du Padre

Principe royal…

Vue 241 fois

Souvenez-vous du jour où, tout tremblant devant la troupe ou la compagnie réunie solennellement vous avez récité les principes des Guides et Scouts d’Europe. Le troisième principe renvoi naturellement à la liturgie de ce 17ème dimanche de l’année liturgique. « Fils de le chrétienté le scout travaille à établir le règne du Christ dans toute sa vie et dans le monde qui l’entoure »…

On pourrait y voir d’abord une ambition politique ou sociétale et imaginer que les scouts empoignent l’épée pour imposer au monde le règne du Christ… Ce n’est pourtant pas tout à fait la philosophie de l’Évangile. Car le Royaume dont il est question à trois reprises dans l’Évangile de ce dimanche n’est pas d’abord une réalité politique ou sociétale, mais une réalité spirituelle qui ensuite irradie notre société tout entière.

La "parabole" du Dîner de con

Ainsi donc, c’est d’abord sur ma propre vie que le Seigneur doit régner. C’est un défi de chaque jour tant nous pouvons être tenté par « la parabole » du Dîner de con. Dans cette comédie de 1998, Pierre Brochant, riche éditeur parisien, enferme toutes ses richesses, ses tableaux de maîtres et meubles de valeur dans une petite pièce fermée à clef en espérant très fort que le contrôleur fiscal n’y rentre pas.

C’est parfois notre attitude intérieure. Nous avons un beau style scout à la paroisse, avec nos amis, nous sommes profondément chrétiens dans ces lieux-là… mais que le Seigneur ne vienne pas se mêler de mes contrats professionnels, de ma vie affective, ou des relations avec ma belle-famille, de mes soirées entre amis ou avec ma copine…  Comme si le règne du Christ avait des limites dans le temps ou dans l’espace. L’Évangile nous affirme au contraire que pour le Royaume de Dieu, le cultivateur ou le négociant sont prêt à tout vendre, TOUT, pas juste quelques heures par semaine… à tout donner pour un trésor qui ne souffre pas la corruption.

Evangéliser toutes les pièces de notre maison intérieure

Ainsi donc, notre premier devoir de chrétien, notre premier devoir de scout ou de guide est d’abord de chercher le Royaume dans notre propre vie quotidienne. Dit autrement, à évangéliser toutes les pièces de notre maison intérieure. Pour cela, il nous faut la sagesse que Salomon demande à Dieu. La sagesse qui permet de discerner ce qu’il faut garder, ce qui me fait grandir vers le Royaume, et de me séparer de ce qui m’abaisse et m’éloigne du Royaume.

L’été peut être un temps propice pour entrer dans ce mouvement alors que le tumulte du travail ou des études se calme un petit peu. Nous pourrions cette semaine choisir de vivre selon la devise de Ste Jeanne d’Arc, une sainte chère à nos cœurs de scouts : Messire Dieu premier servi et faire un petit examen de conscience à la lumière de la loi scoute… toutes les pièces de ma maison sont-elles vraiment évangélisées ? Quelle porte dois-je ouvrir au Seigneur ?

 

 

 Abbé Raphaël COURNAULT, RS 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.