Actualités

Partager sur :
18 septembre 2020
Le mot du Padre

Progression - Le Mot du Padre, par l'Abbé Gérard Thieux

Vue 72 fois

Nous voici en pleine période de rentrée, avec l’inévitable recherche, pour beaucoup d’unités, de chefs et cheftaines, d’assistants et d’assistantes et aussi, parfois, de louvettes et de louveteaux, de guides et de scouts.

Cette recherche risque de nous prendre beaucoup d’énergie : coups de fil, mails, parcourir les réseaux sociaux ou pourquoi pas, passer une partie de l’après-midi à arpenter une rue dense en bars bien fréquentés par la jeunesse locale en sifflotant “Ô Vierge de lumière” … Un jeune, qui venait d’arriver en ville pour ses études et ne savait pas qui contacter pour reprendre du service, s’est alors levé et a offert ses services pour devenir assistant de notre troupe !

Je souhaite évidemment à toutes les unités d’être rapidement au complet pour reprendre les activités de l’année, mais je leur souhaite surtout de ne pas passer à côté de l’essentiel, qui est de lancer une année de progression.

Progression : un concept bien important dans le vocabulaire scout ! Car nos jeunes ne sont pas là pour faire de super-activités, devenir de grands experts en froissartage, collectionner un maximum de badges ou apprendre de nouveaux chants (même si évidemment tout cela est utile et intéressant) mais pour avancer sur le chemin de leur vie d’enfants de Dieu. Ce qui doit les guider et nous guider, c’est la conscience d’être appelés à la sainteté et de transmettre cet appel autour de nous : travailler à établir le Royaume du Christ dans notre vie et dans le monde qui nous entoure.

L’appel à la sainteté n’est pas un honneur, mais un devoir, qui nous dépasse, c’est vrai, mais il est le résumé de tout l’enseignement du Christ : à l’exemple du Dieu saint qui vous a appelés, devenez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, puisqu’il est écrit : Vous serez saints, car moi, je suis saint. (1 Pierre 1, 15-16). Cet idéal peut nous sembler trop élevé, mais à l’image de Carlo Acutis dont on parlera beaucoup à l’occasion de sa béatification le 10 octobre prochain, nous pouvons le faire nôtre. Que je sache, Carlo Acutis n’a pas connu le scoutisme, mais il a compris (à 15 ans !) que sa vie était une montée vers le Ciel, et que l’Eucharistie était l’autoroute qui y menait.

Voilà, très concrètement, une progression que nous pourrions nous proposer pour cette année : mieux comprendre ce « grand mystère de la foi” qu’est l’Eucharistie, comme on le proclame immédiatement après la Consécration ; en vivre davantage, communier régulièrement et avec un amour et une dévotion toujours plus grande. Recevoir Jésus chez soi : peut-on imaginer mieux ? Et le recevoir dignement en ayant recours régulièrement au sacrement de la Pénitence, car c’est lui qui nous permet de “faire le ménage” avant de communier, si cela est nécessaire.

Les plus jeunes ont besoin de voir leurs aînés à la Messe, comme ils ont besoin – peut-être encore plus – de les voir vivre en cohérence avec leur foi. N’oublions pas ce devoir d’exemplarité car même si nous pouvons avoir l’impression qu’ils ne nous voient même pas, ce n’est pas vrai : ils nous observent… Même si nous pensons être devenus des petits vieux ou des petites vieilles (pardon mesdames, mais c’est comme ça…) nous restons des références, et nous sommes comme le Petit Prince : nous sommes responsables de nos fleurs… Bien douce obligation.

Quels efforts nous pouvons donc fournir pour le leur montrer ! À nous de décliner notre foi au quotidien, de nous améliorer, de traduire en actes ce que nous avons appris il y a plus ou moins longtemps : que le devoir de la guide, du scout, commence à la maison, c’est-à-dire dans notre manière de rendre service, d’être souriant, confiant dans l’avenir, solide dans les vertus (même si nous avons des défauts…). Vous avez sûrement lu cette phrase de Carlo Acutis reprise par notre Pape François : « tous naissent comme des originaux, mais beaucoup meurent comme des photocopies ». À l’heure de l’uniformisation des comportements, nous pouvons ainsi leur montrer qu’une autre forme de vie est possible.

Que la Vierge Marie nous accompagne sur ce chemin : progression, amour de l’Eucharistie, unité de vie, exemplarité…

Abbé Gérard Thieux
CRD Rennes

 

 



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.