Actualités

Partager sur :
28 juillet 2021
Les portraits du RASSO

[LE PORTRAIT DU RASSO] Benoist Michaud, nouvel administrateur du RASSO

Vue 546 fois
Le RASSO : Tu viens d'être choisi par les administrateurs de l'AGSE pour siéger au CA du RASSO, pourquoi avoir été candidat pour représenter le conseil d’administration de l’AGSE auprès du RASSO ?
Benoist Michaud : D’abord, parce que je suis persuadé que qu’aux côtés de l’AGSE, Le RASSO sera un fabuleux outil de développement du mouvement.
Ensuite, parce qu’il y avait besoin d’un volontaire et que je m’efforce d’agir en étant fidèle à la devise de ma patrouille (cf. dans 6 questions pour les curieux !!!).
Et enfin parce qu’une asso d’anciens, c’est cool ! (NOBA à tous les anciens Nass qui lisent ces lignes)
 
Que représente Le RASSO pour toi ?
C'est un super outil de développement du mouvement, particulièrement là où les forces manquent (petits groupes, districts étendus … dans lesquels les chefs en fonction s’épuisent parfois à tout porter seuls)
 
Quel rôle auras-tu au sein du Conseil d’administration du RASSO ?
La mission qui m’est confiée est un rôle de représentation de l’AGSE, de son CA et plus largement de tous les chefs et aînés en service. Mon rôle est d’assurer une liaison fluide entre les 2 associations. Et puisqu’un scout ne fait rien à moitié, je m’efforcerai de ne pas faire de la figuration.
 
Quel est ton parcours scout ?
J’ai commencé en jaune chez les SGDF d’Herblay puis j’ai été scout dans la patrouille du Cobra à la 1ère Metz FSE de 1988 à 1993, puis CP du Loup Cervier au Prytanée et enfin ACT et ACM de 1997 à 2003. Aujourd'hui, je suis chef de groupe de la 1e Besançon et ai été élu administrateur au sein du CA de l'AGSE lors de l'Assemblée Générale de mai dernier.
 
Quand mes enfants ont commencé le scoutisme à Nancy, j’ai naturellement proposé mes services au commissaire de district pour prêter main forte lors d'évènements ponctuels : logistique pour un concert de Glorious, rallyes de district ... Je ne m’imaginais pas ressortant mon uniforme et je laissais “les choses sérieuses” aux jeunes étudiants ou aux RS et autres badges de bois.
Puis en 2018, un changement professionnel nous a conduit en famille à Besançon. Le rêve pour tout scout qui se respecte et qui connaît ses classiques : la Loue, la forêt qui n’en finit pas, le pays perdu … la liste est longue ! Sauf qu’il n’y avait plus de chef de groupe pour porter le mouvement localement et plus d’Akela pour guider les loups.
Répondant à la sollicitation d'un commissaire, j’ai accepté le service de chef de groupe et proposé de mener la meute pour un an le temps de remettre une maîtrise en selle.
 
Tu vas prendre ton engagement RS, qu’est-ce que cela représente pour toi ?
Le texte du départ a structuré ma construction d’homme et de père de famille même si, n’étant pas passé par la Route avant d’entrer en maîtrise, je n’ai pas eu l’occasion de suivre la progression aînée. Après avoir cheminé lors de mon premier mandat de chef de groupe et expérimenté la fraternité de la communauté d’homme qui m’a accueilli à bras ouverts, je prendrai mon départ à la rentrée prochaine. Ce que ça représente pour moi ? Une joie … et une force qui m’invite à ne jamais me croire arrivé.
 
Comme chef de groupe, quels sont les défis que tu as à relever ? Comment Le RASSO peut t’aider dans ton service ?
Evidemment le premier défi d’un chef de groupe d’une ville moyenne est la constitution et la stabilisation de mes maîtrises. Pour ça, il faut des outils de communication pour toucher les étudiants ou jeunes professionnels. Mais il faut aussi développer une vraie proposition de valeur pour nos chefs, qu’ils sentent qu’ils ne sont pas juste là pour rendre service, mais bien pour progresser et poser les fondations de leur vie d’adulte et de chrétien. D’où l’importance d’une branche rouge qui envoie localement “du pâté” et d’une communauté d’homme qui rayonne et attire. "Communiquer" et "rassembler" : 2 verbes qui résument plutôt bien la raison d’être du RASSO il me semble.
 
Quel était le nom et la devise de ta patrouille ?
"Cobra - Semper ad pugnam" – (Cobra toujours au combat) une déclinaison un peu guerrière de la belle phrase de notre prière scoute qui sera le thème d’année 2021-2022 de l’AGSE : “Apprenez-nous à donner sans compter”.
 
Ta devise ?
“Semper parati”
 
Ton meilleur souvenir scout / Une anecdote scoute mémorable ?
Un WE de patrouille passé à rendre service à Montjoie, l’œuvre d’adoption pour enfants handicapés de Jean et Lucette Alingrin située près de La Flèche. Le dimanche, lors de la messe célébrée dans la chapelle du domaine, Jean Alingrin, de retour de déplacement, est venu déposer au pied de l’autel un petit couffin avec un bébé de 8 jours abandonné parce que trisomique. Ça m'a bouleversé et le soir, après ce que je ne savais pas être ma première “heure route”, j’ai appelé Maman pour lui partager cet événement. Je vous passe les détails mais ce petit bébé est aujourd’hui ma sœur.
Je crois que si le Seigneur m’a donné d’être scout à 12 ans, c'était pour que ce dimanche-là, à 16 ans, je sois prêt.
 
La figure scoute qui t’inspire ?
Sans hésiter le Père Sevin, mon saint préféré, même si l’Eglise ne l’a pas encore porté sur les autels !
 
Ta prière préférée ?
La prière des chefs, elle est ma boussole chaque matin.
 
Le chef que tu aimerais remercier ?
Loïc, mon premier CT, qui m’a offert sa confiance au premier regard et qui m’a fait découvrir la joie simple du feu de camp.
 
Ton plus beau souvenir de chef de groupe ?
Vézelay 2018 avec le CLIM de Franche-Comté et particulièrement la veillée de prière du samedi soir. Un grand moment, 20 ans après ma dernière participation.
 
Ta vertu préférée ?
Pas facile de les classer mais si je devais en retenir une de chaque :
·        Une vertu théologale : la charité
·        Une vertu cardinale : La force
·        Une vertu scoute : le dévouement
 
Une citation qui te guide ?
“Le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis”
 
En un mot, ce que t’as apporté et t’apporte encore le scoutisme ?
Être prêt
 



1 Commentaire

Marc de Gardelle (DIST FRANCHE COMTE SUD)
Il y a 1 mois
Je retrouve bien tes valeurs dans ce beau portrait fidèle, cher frère Routier !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité