Actualités

Partager sur :

[Baden Pow'ELLES] Drôles de dames... ou l'amitié au féminin

« Une maison que pour des femmes ?? Nan mais ça doit se crêper le chignon tout ca ! » Voilà ce que j’ai entendu une fois quand je parlais des maisons Providenti’elles que j’ai fondées.
Cet homme (que j’imagine avoir été castré par une tripotée de sœurs dans son enfance 😊) a encore un bon préjugé sur les femmes collé aux baskets !
Et je sais qu’il n’est pas le seul…
Alors comme ça les femmes entre elles seraient des harpies en puissance, des mégères se disputant le privilège du dernier mot … bien acerbe si possible ?
Oui c’est vrai que les hommes, eux n’ont pas un mot plus haut que l’autre …. Sans doute parce qu’en cas de désaccord, ils communiquent en non-verbal : le bourre-pif n’étant plus accepté il se toisent et s’ignorent … avec classe…
Si vous saviez, messieurs, la chance que nous avons dans ces relations entre femmes !
Les femmes vous le diront, il se passe un truc en plus quand nous sommes entre nous …
Comment nommer ce qui se trame entre deux sœurs, deux amies, deux mamans, deux cousines ???
Entre confidences et conseils, entre soutien et maternage, entre connivence et évidence…
Cette amitié qui lie les femmes entre elles est le socle qui nous renforce !
 
Nous pouvons nous confier et nous dire notre intimité… aucun tabou entre femmes ….
On parle cycle en deux minutes ! et tant mieux 😊
On peut se prendre dans les bras et pleurer tout ce qu’il faut pour mieux repartir
On peut se dire notre rupture douloureuse ou notre mari qui nous gonfle !!
On peut râler sur notre ado et ceux des autres… le lendemain ce sera l’inverse !
On peut se motiver pour du sport et parler fringues pour cet été
On peut se confier nos complexes et se trouver belles mutuellement
On peut pleurer ce ventre vide de bébés ou dire notre trop plein d’enfant
On peut rêver sur nos vacances et spéculer sur nos boulots
On peut parler éternité et se retrouver pour prier
On va aux toilettes en groupe … mais ça vous ne pouvez pas comprendre 😊
 
On peut écouter et parler, chacune aura droit à son tour
On peut accueillir nos silences et les bercer de bienveillance
Que l’on soit manager, étudiante, dirigeante ou commerçante,
Commerciale, au chômage, pédiatre ou assistante sociale,
On partage toutes nos expériences, nos vies de femmes, nos vies de mères
Et l’on apprend de nos récits, on s’enrichit de nos vécus
 
La richesse de nos échanges, on la doit sans doute à l’authenticité qui tisse nos conversations
Quand deux femmes se parlent, elles ont la chance de pouvoir vite arriver au creux des choses, au cœur des soucis, à ce qui se vit, ce qu’elles traversent. De leurs expériences communes, elles tirent des conseils, des idées, des pistes pour (mieux) faire et comprendre le monde qui les entoure.
Ce que je vis dans la maison Providenti’elles, nombreuses sont les guides qui le vivent en patrouille ou au feu.
Nous ne sommes pas sœurs mais nous avons créé des liens forts
Nous ne sommes pas mères et filles mais notre différence d’âge nous enrichit
Nous ne sommes pas du même milieu social mais nous traversons les mêmes étapes
Nous n’avons pas le même tempérament et cette diversité fait notre force
Nos compétences sont complémentaires, nous avons chacune un rôle essentiel
 
Ces liens parfois si mystérieux entre les femmes, ces relations qui ponctuent nos vies sont à mon sens essentielles
Elles permettent de comprendre, de partager, de grandir, de rire et réfléchir.
 
Je suis témoin au quotidien de la richesse de nos relations entre femmes : entraide pour ranger un logement, écoute pour affiner un projet pro, confiance au moment d’oser remettre des robes, conseils pour accompagner son ado, coup de main pour vider ses cartons, réseau pour conseiller un médecin... Et j’en passe.
 
Si elle est pour moi essentielle, cette amitié entre femmes est exigeante et nous engage :
 
On doit apprendre à s’écouter (sans trop rapidement ramener à sa propre histoire)
On doit prendre le temps à une époque où le temps semble nous filer entre les doigts
On ne doit pas se comparer sinon c’est le complexe assuré
On doit savoir rester discrète sur les confidences confiées
On doit avoir le courage d’être honnête, sans blesser ni sermonner
On doit accueillir ce qui est, les hauts les bas des relations
On doit encore et toujours vivre tout ça avec amour 😊
 
Fondatrice de Providenti’ELLES 
Ancienne cheftaine de meute, elle a 4 enfants avec Olivier, investi au district de Nantes.
Convaincue de la modernité des valeurs scoutes, elle essaye de les appliquer dans les différents pans de sa vie de femme. 
 
 



1
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer un article