Actualités

Partager sur :

[Baden Pow'ELLES] Tanguy... ou le syndrome du nid vide

06 décembre 2021 Progression personnelle

On les a portés 9 mois, parfois attendus des années
On a fondu à leurs premiers sourires et pleuré aux nuits blanches enchainées
On a fait les sorties piscine et bricolé des costumes de kermesse
On a frémi au premier camp de louveteau et bombé le torse quand ils servaient la messe
 
La table de 9 récalcitrante
Les cris en bas quand papa rentre
Les fêtes des mères et leurs poèmes
Qui se concluent par un « je t’aime »
 
Ce quotidien entre mamans
Ces mots murmurés tendrement
Ce sentiment de soulagement
Quand enfin ils mangent proprement…
 
Puis tout s’est enchainé à un rythme effréné
Collège, brevet, copains, soirées
Portable ou pas ?
Fac ou prépa ??????
 
Le temps de l’ado a sonné
Il se pointe là sous notre nez
Plus un enfant
Pas un adulte
On veut l’aider
Ce n’est pas gagné 😊
 
Ils sortent et rentrent jusqu’à pas d’heures
Parlent entre potes avec ardeur
Et nous confient autour d’une bière
Leurs bons moments et leurs misères
 
 
Et puis ça y est c’est arrivé
Ce moment parfois tant espéré !
Ils sont partis, évaporés
Et ces instants tant attendus
De silence et de calme absolu
Dévoilent soudain à nous les mères
Une saveur au parfum doux-amer
 
La chambre vide de nos amours
Et notre cœur soudain si lourd
Le temps des confidences est fini
Celui des engueulades aussi
Si l’on avait sût à l’époque
Nous qui nous pensions si fortes…
 
Jongler avec leurs joies qui font parfois nos peines
Accueillir leurs désirs sans cette peur qui nous freine
Être présents à eux,
Attentifs à leurs yeux
Deviner sans ciller
Ce qui les fait vibrer
 
Cet art d’être maman, quasi acrobatique
Ce lien qui nous relie et ces instants magiques
Comment le faire durer, changer, évoluer ?
Comment garder audace et authenticité ?
Je n’ai pas la recette ni de formule parfaite
Je compose et j’innove mais … je n’étais pas prête ☹
 
Les femmes qui m’entourent, celles avec qui j’échange
Ont, elles aussi, vécu ces moments où tout change
Elles ont pour moi des mots, des regards, des douceurs
Qui soulagent ma peine et remplissent mon cœur
 
Elles me disent elles aussi ce grand vide du nid
Qui les a assaillis au départ des petits
Elles me donnent leurs recettes pour accueillir ce temps
Leurs bonnes pratiques de fait, qui les soulagent tant
 
Le nid n’est donc pas vide
Mais plutôt il est libre
Libre d’aimer, de contempler,
 De partager et de donner 
Et ces moments de transition
Nous donnent une autre occasion
De nous ouvrir sur l’extérieur
Sans nous couper de l’intérieur
 
Ces grands départs initiatiques
Ces longs moments parfois critiques
Viennent à la suite avec logique
De nos parcours pas si typiques
 
Louvette puis guide nous avons pu
Au sein de groupes qui nous ont plu
Grandir en confiance et trouver
Le chemin pour nous tout tracé
 
Ces appuis de témoins en nos vies,
Ces femmes qui sont aujourd’hui
Nos repères, nos ancrages nos appuis
Sont, on le sait vous et moi,
Le visage du Christ en croix
 
Ce vide laissé par nos enfants
Cette place vacante qui nous pèse tant
Peut être mise avec douceur
À dispo de Jésus à toute heure
 
Si ce nid libre est douloureux
C’est qu’il redévoile à nos yeux
Que notre cœur désire aimer
Et que nos bras veulent embrasser
 
Autour de nous à chaque instant
Il est des gens hors nos enfants
Qui manquent d’amour, de temps, d’écoute
Alors ensemble traçons la route !
 
Et si la chance nous est donnée
D’avoir encore à nos cotés
Le père et le mari choisis
Le confident, l’ami chéri
 
Alors le départ des enfants
Sera pour nous autres amants
Une autre page à rédiger
De temps à deux retrouvé !
 
Une nouvelle fécondité
Un espace de liberté
Pour construire encore et toujours
À la suite du Boss de l’Amour !

 

par Anne HUC
Fondatrice de Providenti’ELLES 
Ancienne cheftaine de meute, elle a 4 enfants avec Olivier, investi au district de Nantes.
Convaincue de la modernité des valeurs scoutes, elle essaye de les appliquer dans les différents pans de sa vie de femme. 
 
>> Du même auteur : Suivi de conjoint... ou la solitude cachée des rentrées scolaires.
 
 



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer un article