Actualités

Partager sur :
24 juin 2020
Vie professionnelle

[VIE PRO] Le Scout, un « leader serviteur »

Vue 320 fois

Il y a quelques semaines, j’animais un séminaire sur le leadership pour une cinquantaine d’étudiantes et d’étudiants de 5ème année d’école de commerce. Le but de cette journée était de leur faire prendre conscience qu’ils avaient tous capacité à exercer leur propre style de leadership et qu’ils l’avaient probablement déjà fait. J’ai commencé cette journée par un sondage avec des questions du genre « Avez-vous déjà été leader ? » ou « Dans quelles situations avec vous déjà exercé votre leadership ? ». Sachant que j’ai normalement 30% de jeunes de ces écoles qui participent ou ont participé à des activités de scoutisme ou d’animation de jeunes, j’étais étonné de voir que moins de 10% considéraient avoir été en situation d’exercer leur leadership.

 A la question « Avez-vous déjà été leader ? », j'étais étonné de voir que moins de 10% considéraient avoir été en situation d’exercer leur leadership."

Nous avons été guide ou scout nous avons eu quand nous étions « jeunes » la chance d’expérimenter et de faire grandir notre leadership mais nous l’avons peut-être oublié ou nous nous interdisons peut-être de valoriser cette expérience dans un cadre « professionnel ». Peut-être que nous n’arrivons pas à faire le lien entre notre vision du leadership dans l’entreprise et notre expérience de guide ou de scout un peu comme si nous avions eu ou nous avons encore deux vies, l’une « au service » et l’autre « professionnelle »… et pourtant un jour nous avons fait une promesse qui nous engage encore aujourd’hui dans la globalité de notre vie. Afin de nous donner quelques pistes de réconciliation de nous-même, je voudrais vous faire partager une posture du leadership qui revient en force dans les transformations digitales que nous vivons tous dans nos organisations, celle du « Leader Serviteur ».

Le scoutisme, une école du "leadership"

Les méthodologies « Agiles » qui envahissent nos modes de travail actuels mettent en avant des équipes autonomes, de petite taille, auto-organisées, avec des profils différents et des compétences transverses qui pourraient nous rappeler les équipes guides ou les patrouilles scouts. La posture de leadership est définie chez le « SCRUM Master » qui est là pour protéger l’équipe, pour lui permettre de travailler au mieux et de se développer en termes de compétence et de relations pour le bien du projet. L’agilité n’est pas nouvelle puisqu’elle se réclame du « Lean Management », du « Kan-Ban » et d’autres méthodes issues du monde industriel. L’agilité se déploie non seulement dans les start-up du monde informatique mais aussi dans les grandes entreprises industrielles, dans les banques … Le leader Serviteur est selon ces référentiels la meilleure posture pour permettre à l’entreprise d’être performante. Cette posture de « Leader Serviteur » avait déjà été conceptualisée avant en management par Robert Greenleaf qui définissait ce leader comme un serviteur tourné vers les autres, à leur écoute, capable d‘empathie, centré sur les réussites plus que sur les échecs de ses collaborateurs et capable d’exercer sa créativité. La vraie transformation des entreprises agiles n’est pas avant tout dans les processus mais dans la transformation de la culture et des comportements. Changer de regard sur nous-même, sur nos pratiques et sur l’autre est une clef de succès de cette transformation. Les lignes ci-dessus, pourraient être issues d’un manuel scout ou guide et nous avons eu le privilège de vivre ces expériences dans le scoutisme.

 

Une posture pour expérimenter l'évangile au quotidien

Enfin, cette figure du leader serviteur nous inspire forcément puisque c’est la posture de Jésus dans le lavement des pieds et que le scoutisme a cela d’exceptionnel qu’il nous permet d’expérimenter l’évangile au quotidien. Nous y sommes appelés à vivre avec des frères et des sœurs que nous n’avons pas choisis, avec qui nous n’aurions peut-être pas eu envie d’être en relation et chez qui nous cherchons pourtant à voir ce qu’il y a de meilleur afin de grandir ensemble à la suite de notre frère et notre modèle, le Christ. C’est donc armé de cette expérience exceptionnelle que nous sommes appelés aujourd’hui à redécouvrir et à développer notre leadership sur le modèle du leader-serviteur et ainsi de faire converger et d’unifier cette promesse que nous avons prononcée et notre vie professionnelle d‘aujourd’hui.

 

par Aymeric Magnan de Bellevue, diacre permanent, coach, formateur



2 Commentaires

Marie Isabelle Marxuach
Il y a 4 mois
Merci pour ce beau rappel. Il est tellement important de replacer toute responsabilité dans le contexte du service à ceux qui travaillent avec nous et qui comptent sur nous.
ANNE DOROTHÉE PEREAU
Il y a 4 mois
Oui merci beaucoup pour ce rappel.. Je le dit souvent aux jeunes de mes unités et à ceux que je rencontre.... Ils ont déjà de belles compétences qu'il faut qu'ils mettent en avant ...Un scout, une guide a tellement de compétences à transmettre dans sa vie personnelle et professionnelle. A commencer par un regard humain et chrétien sur sa vie et sur ceux qui l'entourent.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.