Actualités

Partager sur :
04 novembre 2021
Vie professionnelle

5 recettes de teambuilding inspirées du scoutisme

Vue 373 fois

Vous rêvez d’une excellente cohésion d’équipe au service de la performance de votre entreprise, vous souhaitez réaliser un teambuilding pour renforcer la coopération dans votre équipe, vous aimeriez fédérer les membres de l’équipe projet, …

Nous vous proposons 5 recettes scoutes !

1. La popotte

Cela fait partie de la routine, tout le monde est concerné, le moral en dépend, la capacité de variation est incommensurable. Un facteur de cohésion d’une patrouille est la popotte. Des repas variés, flattant les papilles, bien présentés, en quantité suffisante, pas carbonisés et cuits quand même, éventuellement en ayant relevé quelques défis (cuisson au four par exemple). Bref un élément indispensable pour que le camp se déroule bien. Au service de l’équipe par l’équipe. Tout le monde met la main à la pâte, de l’intendance à la vaisselle en passant par l’épluchage. C’est une réussite pour tous, parfois une franche rigolade pour tous, rarement une diète pour tous. La réussite n’est pas fondée sur une égalité où chacun prendrait part à chaque tâche mais une juste participation de chacun à la routine de la patrouille. C’est un facteur de cohésion par la réussite, quel enthousiasme face à une pizza ou une tartiflette réussie ! mais c’est aussi un facteur de cohésion dans la routine, cette capacité à faire bien tout le temps ce qui est nécessaire. Et enfin la participation de chacun contribue à créer et renforcer les liens dans la patrouille. Comment extrapoler dans le monde professionnel ?

  • Se rappeler que la cohésion s’établit dans le quotidien du travail
  • Avoir une mission collective et une juste contribution de chacun à la mission en valorisant la mission et pas la contribution personnelle
  • A l’intérieur de cette mission de routine, savoir, parfois, réaliser un plat « exceptionnel», cela peut tout simplement oser une manière différente de faire
  • Donner à voir et goûter du beau et du bon dans la mission. Savoir mettre en valeur le travail réalisé.

2. Les installations

C’est un défi pour la patrouille d’avoir de belles installations apportant confort et efficacité ; c’est aussi un défi par rapport à la troupe, avoir les plus belles, hautes, mythiques installations, c’est parfois même un défi vis-à-vis d’autres troupes. Les installations nécessitent chaque année de se surpasser. Rien n’est acquis, les compétences sont toujours à développer et à transmettre. De surcroît, il y a une échéance. Le défi, le caractère exceptionnel vont engendrer la fierté de ce qui est construit ensemble. C’est tout autant le résultat final que le fait de l’avoir fait ensemble qui vont aussi construire l’équipe et la patrouille. Certes, ces œuvres sont aussi le résultat d’une année ensemble, d’une année où chacun a grandi avec les autres, pris de nouvelles responsabilités, intégré un jeune patrouillard. Mais, ce chemin a été fait ensemble parce que tous savaient que le camp et ses instal’ se préparent dès le mois de septembre. En entreprise, le projet exceptionnel peut aussi être très fédérateur. Il implique un dépassement de soi au service d’une œuvre qui me dépasse et dont l’équipe pourra être fière.

3. L’explo

Faire ensemble est important, cheminer ensemble l’est aussi. Une direction commune, un rythme commun, un but unique. Proposer à des collaborateurs comme le fait la patrouille d’aller marcher ensemble peut être un excellent teambuilding. Parmi les effets bénéfiques, la marche est l’occasion de discussions profondes et sincères notamment par le fait que chacun regarde dans la même direction et que les regards ne se croisent pas. Par son rythme, la marche permet aussi de retrouver un rapport au temps serein et une réflexion plus poussée. Enfin le rapport à la nature favorise la créativité et aide à remettre les problèmes à leur juste place.

>> A lire aussi : Vie pro / Vie perso : faut-il un équilibre ?

4. L’histoire de la patrouille

La patrouille reste et les patrouillards grandissent et partent pour d’autres aventures. La patrouille est le fruit de tous ceux qui l’ont habité. Chaque CP sait qu’il n’est là qu’un court temps dans la vie de la patrouille. Il respecte ce qu’elle est en portant le staff puis confiera la patrouille à son successeur.

Toute l’histoire est inscrite dans la mémoire collective et porte des traces dans le staff. Les entreprises, les équipes sont aussi le fruit d’une histoire singulière ; il ne s’agit pas de raconter les exploits ou les turpitudes de certains mais de se souvenir des faits qui participent à la singularité de l’équipe.

Lorsqu’on constitue un « SWOT », et que l’on recherche les Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces, l’histoire a sa place. Pourquoi telle compétence est particulièrement développée ou a contrario absente ? pourquoi tel environnement informatique ?... Cette histoire de l’entreprise est rarement racontée. Elle se découvre parfois par des ragots, ou en ouvrant certains placards ou par les hauts faits d’armes de certains. Je pense qu’il y aurait tout à gagner à avoir une histoire « officielle » d’une équipe, d’une entreprise. Cela viendrait renforcer l’idée que chacun vient participer à une aventure qui est plus grande que son ego.

5. Prier ensemble

Unis dans la prière, réunis dans la communion des Saints. Se confier ensemble au Seigneur. Se reconnaître enfants d’un même Père. Se reconnaître faibles tous ensemble. Se pardonner. La prière est sûrement le meilleur teambuilding. Plus difficile à instituer en entreprise, cela ne nous empêche de prier pour nos collègues. Il y aussi de la place pour la spiritualité en entreprise, le silence ou la marche peuvent être de bons vecteurs de spiritualité. Et bien sûr laisser de la place à charité et au pardon. Confiance et à l’écoute de Saint Esprit qui sait nous donner les bons mots.

 

Thierry Villemagne
Gérant d'Humanem, organisme de formation
"Je dois beaucoup au scoutisme : ma construction comme homme, la rencontre avec Cécile, mon épouse, la découverte de la joie de servir et aujourd’hui cela me nourrit comme gérant d’une entreprise de formation et alimente la réflexion d’HUMANEM Formation sur l’homme au travail.
 
 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité